Qui a déjà été sur Twitch pour regarder un stream et a dû regarder une publicité en arrivant sur une chaîne ? Levez la main ! Personne n’aime la publicité, et quand on sait que Twitch prévoit d’en diffuser toujours plus, ça fait un peu peur.
Donc dans cette vidéo on va plusieurs choses :

  • quelques notions et quelques chiffres en ce qui concerne la publicité sur Twitch
  • comment la publicité impacte directement les viewers et indirectement les streamers
  • et comment se débarrasser de la publicité sur Twitch

La publicité va-t-elle tuer Twitch ? On voit ça tout de suite.

Si c’est gratuit, c’est toi le produit !

Hello YouTube, c’est Tom, votre streamer préféré. Va vraiment falloir que je trouve une nouvelle phrase… Je suis très content de vous retrouver pour cette nouvelle vidéo, et avant de parler de la publicité sur Twitch, quoi de mieux qu’une petite publicité sur YouTube ? Faut bien remplir le frigo…

Donc je vous annonce que cette vidéo est sponsorisée par Own3d, LE site pour tout ce qui est overlays, alertes de stream, émoticônes… Mais on trouve aussi des bannières, des avatars, des panneaux de chaîne Twitch. Vous pouvez tout acheter séparément mais vous avez aussi des packs complets prêts à l’emploi, en général ils sont modulables ça veut dire que si votre pote achète le même pack que vous, vous pourrez quand même vous démarquer entre vous. Comme par exemple avec le pack Zero Absolu Gaming, développé spécialement en partenariat avec Own3d. Si vous réalisez vos achats sur Own3d.tv en passant par mon lien affilié, je toucherai une petite commission, et en prime, avec le code « TOMTOM » vous aurez 50 % de réduction sur toute la boutique ! Bon, c’était pas si terrible comme pub, pas vrai ?

Essor de la pub sur Twitch

Bref, le sujet du jour concerne la publicité sur Twitch qui devient de plus en plus présente et pesante.
Alors on le sait bien, Twitch est une plateforme de live streaming, mais c’est surtout une entreprise à but lucratif, et le modèle économique basique contemporain veut qu’on serve de la publicité aux utilisateurs. Ce n’est pas la seule source de revenus pour Twitch, qui prend aussi sa part sur les abonnements, sur les bits que vous achetez, sur le merchandising… Mais d’après plusieurs sources, ce sont principalement les publicités et les abonnements qui font gagner de l’argent à Twitch.
Mais du coup on va se concentrer un peu plus sur la pub, car si elle a un impact sur les viewers, elle en a aussi un sur les streamers. Eh oui, car trop de publicité peut gâcher l’expérience utilisateur, et de fait, si les viewers ont une mauvaise expérience sur Twitch à cause des publicités, ce sont les streamers qui vont en faire les frais. On ne compte plus les témoignages de viewers qui ont fui Twitch à cause des pubs, il y a un topic par jour sur Reddit à ce sujet, et c’est pour ça que je voulais en parler aujourd’hui.

Publicités pre-roll

Déjà on va s’intéresser aux publicités pre-roll et à leur taux de rebond. Les publicités pre-roll, ce sont les pubs qu’on est obligés de regarder quand on arrive sur une chaîne Twitch ; et le taux de rebond, c’est tout simplement le pourcentage de gens qui ne vont pas poursuivre leur expérience plus loin, en gros les personnes qui vont quitter la chaîne parce qu’elle doivent se taper une pub avant de pouvoir voir le stream. Alors je n’ai jamais su retrouver la source de ce chiffre sur internet, mais bon, on va lui faire confiance, donc d’après Devin Nash, ce taux de rebond sur les publicités pre-roll tournerait autour de 30 %. Ça veut dire que 3 personnes sur 10 quittent votre stream à cause de la pub avant même d’avoir pu voir votre contenu. C’est beaucoup.

Alors ça n’est pas forcément LA raison qui fait que certains n’ont pas autant de viewers qu’ils voudraient sur leurs lives, on voit souvent des gens se plaindre de ça, mais on ne va pas se mentir, ça peut y contribuer un peu quand même.

Polémique des mid-roll

Alors si vous parlez un peu anglais et si vous avez compris ce qu’étaient les publicités pre-roll, vous devez avoir une petite idée de ce que sont les publicités mid-roll. Ce sont des publicités qui surviennent au cours d’une vidéo comme c’est le cas sur YouTube notamment. Eh bien il y a quelques mois, fin 2020, Twitch a eu la bonne idée de tester des annonces mid-roll « forcées », c’est à dire que pour certains viewers ayant servi de cobayes en quelques sortes, de temps en temps, en plein milieu d’un stream, une publicité était lancée automatiquement par Twitch. Alors certes avec le picture in picture, m’enfin quand même, ça devient complètement fou là. Inutile de vous dire que ça a fait l’effet d’une bombe au sein non seulement de streamers, puisqu’ils n’ont absolument aucun contrôle sur le lancement de ces mid-rolls forcées, mais aussi au sein des viewers, dont l’expérience peut littéralement être ruinée par une pub alors que le streamer est en plein fight contre un boss.
Bref, encore une position discutable de la part de Twitch qui veut rentrer dans ses prévisions, ni plus ni moins.

Quelques chiffres concernant la pub sur Twitch

Car les prévisions chiffrées, elles existent, et Twitch n’atteint pas du tout les revenus escomptés avec ce que lui rapporte la publicité. Quelques exemples et quelques chiffres en vrac :

  • en 2018, la publicité a rapporté environ 233 millions de $ à Twitch
  • en 2019, la publicité a rapporté environ 280 millions de $ à Twitch
    mais les prévisions tablaient plutôt sur 500 voire 600 millions, on en est loin

    • sur 2019, Twitch a engrangé environ 1,54 milliard de $, devant YouTube Gaming avec 1,46 milliard
  • en 2020, la publicité a rapporté environ 386 millions de $ à Twitch
    • revenus totaux estimés à environ 2 milliards, 1,7 milliard pour YouTube Gaming

Ça peut sembler un peu abstrait tellement les sommes sont délirantes, mais tout ça pour dire que les revenus générés par les publicités sont énormes et c’est pour ça que Twitch veut mettre l’accent dessus. Et quand on voit les chiffres, on comprend pourquoi !
À titre de comparaison, les revenus générés par les publicités pour Amazon, donc la maison-mère de Twitch, sur l’année 2019, ça monte à 14 milliards de dollars. Sur 2020, on atteint plus de 21 milliards.
Donc oui, la pub ça rapporte encore très gros, et c’est pour ça qu’on n’a pas fini de s’en taper.

YouTube vs Twitch

Et là vous allez me dire que c’est pareil sur YouTube. Alors oui, mais non !
La seule façon de ne pas avoir de publicités sur son live quand on streame sur Twitch, c’est de ne pas devenir ni affilié, ni partenaire. Donc en gros de ne pas vouloir monétiser son contenu… Ce n’est pas tout à fait vrai car les streamers peuvent désactiver temporairement les pre-roll, mais vous verrez qu’il y a une grosse contrepartie, on verra ça juste après.
Mais pour en revenir à YouTube, sur YouTube on peut choisir de monétiser une vidéo ou pas, on ne nous impose rien. Et si on fait le choix de monétiser une vidéo, on peut tout à fait permettre aux utilisateurs de passer une pub pre-roll au bout de 5 secondes, voire de ne pas mettre du tout de pub pre-roll.
Bon on ne va pas se mentir, les pre-roll, c’est quand même ce qui rapporte le plus et pour une raison très simple : le taux de rétention. C’est quoi ? C’est tout simplement le pourcentage des utilisateurs qui vont rester à regarder la vidéo au fur et à mesure qu’elle avance. Plus la vidéo dure, plus le taux de rétention diminue. Donc vous vous doutez bien qu’au tout début de la vidéo, c’est là où il y a encore tout le monde et donc là où les publicités rapportent le plus. C’est d’ailleurs aussi pour ça qu’on place le sponsoring en début de vidéo, eh oui, si je vous parlais là maintenant de Own3d (lien dans la description), je toucherais beaucoup moins d’audience qu’en début de vidéo car certains d’entre vous sont déjà partis faire autre chose !

Se débarrasser des publicités

Bref, maintenant que c’est dit, on va se recentrer un peu et voir comment on peut se débarrasser de la publicité sur Twitch, que ce soit en tant que viewer ou en tant que streamer.
En tant que viewer parce que la pub on s’en tape toute la journée, et en tant que streamer parce que c’est quelque chose qui peut nous pénaliser comme on l’a vu avec le taux de rebond un peu plus tôt. Peut-être pas autant qu’on pourrait le penser, mais un petit peu quand même.

En tant que viewer, on a plusieurs options pour se débarrasser de la pub sur Twitch.

Twitch Turbo

Ne concerne que la personne qui paye un abonnement Twitch Turbo, pas les autres viewers, je précise car la question a déjà été posée. Mais en gros, quelqu’un qui s’abonne à Twitch Turbo ne verra plus du tout de pubs sur Twitch, quelle que soit la chaîne, quel que soit le streamer, tant que son abonnement Turbo est actif.
Twitch Turbo donne également accès à quelques autres avantages :

  • un badge dans le chat
  • des émotes spéciales
  • la possibilité de définir une couleur personnalisée pour son pseudo
  • stockage des VOD de 60 jours au lieu de 14 si vous êtes streamer

À peu près les mêmes avantages que Prime Gaming, sauf que depuis quelques temps maintenant Prime Gaming ne permet plus de supprimer les publicités sur les streams, alors que c’était possible avant.
Et Twitch Turbo est donc un abonnement, et il vous en coûtera 8,99 $ par mois, soit environ 7,50 € si vous voulez vous débarrasser des publicités sur Twitch. Et on notera au passage que cette somme ne sert absolument pas à soutenir les streamers, c’est vraiment purement pour le confort du viewer. D’où la transition avec l’autre solution.

Abonnement à une chaîne Twitch

Si le streamer a activé l’option permettant de supprimer les publicités pour les abonnés, alors si vous vous abonnez à sa chaîne vous n’aurez plus de publicité chez ce streamer.
Vous vous doutez bien que l’inconvénient de la démarche, c’est que si vous vous abonnez chez un streamer A, vous aurez toujours de la pub chez le streamer B, à moins que vous ne vous abonniez chez lui aussi. Et ça coûte. Car je rappelle rapidement au passage que s’abonner à une chaîne Twitch, c’est payant, contrairement au fait de s’abonner à une chaîne YouTube qui est gratuit. L’équivalent de l’abonnement YouTube sur Twitch, c’est le Follow, avec le bouton « Suivre », ça c’est gratuit.
Donc si vous voulez vous abonner à une chaîne Twitch, c’est au minimum 4,99 € / mois pour un abonnement de niveau 1, et il existe aussi d’autres paliers d’abonnement :

  • abonnement de niveau 2 : 9,99 € / mois
  • abonnement de niveau 3 : 24,99 € / mois

La différence à part le prix ? Eh bien vous obtenez des émoticônes supplémentaires à utiliser dans le chat, mais surtout, et c’est là le but de la manœuvre, c’est de soutenir davantage le streamer en lui octroyant davantage de revenus, tout simplement.
Mais bref, toujours est-il que, si le streamer a activé l’option, en vous abonnant à sa chaîne Twitch, normalement vous n’aurez plus de pub sur cette chaîne, mais vous continuerez d’en avoir ailleurs.
Donc au final, l’abonnement n’est pas vraiment une démarche pour supprimer la pub, à la base c’est surtout une démarche de soutien envers un streamer qui propose un contenu qui vous plaît. Voilà.

Bloqueurs de publicité

Vous connaissez peut-être Adblock ou Ublock, ce sont des bloqueurs de pub qui vous permettent donc de supprimer les publicités sur un site internet, sur YouTube, voire sur Twitch.
Eh bien il se trouve que depuis quelques mois, Twitch fait la course avec les bloqueurs de pub, notamment AdBlock. À chaque fois qu’AdBlock trouve une solution pour bloquer les publicités sur Twitch, Twitch répond en modifiant son code pour contourner le blocage, puis Adblock trouve une nouvelle solution, puis Twitch reprend le dessus…
Quant à savoir si c’est pénalisant pour les streamers qui touchent une partie des revenus générés par les publicités lorsqu’ils sont affiliés ou partenaires, je prendrai simplement une statistique. Il semblerait, toujours d’après ce bon vieux Devin Nash, que la répartition entre Twitch et les streamers des revenus générés par les pubs soit de l’ordre de 90/10. Donc 10 % seulement irait dans la poche du streamer. C’est un taux ridiculement bas, et en fait c’est plus ou moins confirmé quand on regarde ses propres statistiques Twitch, on voit bien que la publicité ne rapporte rien aux streamers à moins d’avoir une audience délirante… Enfin si vous êtes streamer affilié, je ne sais pas combien vous rapporte la pub sur Twitch, mais si vous gagnez plus de 5 $ par mois grâce à ça, c’est déjà très beau !

En tant que streamer

Et alors en tant que streamer, justement, il existe une façon de supprimer ces fameuses publicités pre-roll. Pour cela, Twitch a eu la bonne idée de donner la possibilité de diffuser volontairement des publicités mid-roll pour désactiver les pre-roll. Mais ce n’est que temporaire. Car en pratique, en plein stream il faut lancer une publicité de 30 secondes pour désactiver les pre-roll pendant 10 minutes. 60 secondes désactivent les pre-roll pendant 20 minutes et 90 secondes les désactivent pour 30 minutes.
Alors beaucoup ont mal interprété ces données et on entend souvent qu’il faut passer 3 minutes de pub par heure pour désactiver les pre-roll. C’est pas tout à fait ça. La limite de désactivation des pre-roll est de 30 minutes. Donc si vous voulez désactiver entièrement les pre-roll, ce n’est pas 3 minutes de pub par heure qu’il faut lancer, c’est 1’30 de pub toutes les demi-heures. C’est pas du tout pareil. Ça veut dire deux pauses pub par heure.
Franchement, autant sur le papier c’est intéressant de s’affranchir d’un taux de rebond de 30 %, autant diffuser de la publicité toutes les demi-heures, c’est juste pas possible. Déjà il faut pouvoir, car si on est en pleine action ça paraît compliqué de faire une pause pour lancer une pub, et surtout, niveau expérience utilisateur c’est très moyen. Enfin ce n’est que mon avis, mais devoir me taper 90 secondes de pub toutes les 30 minutes, ça ne me fait pas du tout rêver. D’ailleurs personne ne le fait.

Conclusion

Bref, tout ça pour dire que la publicité est un enjeu majeur pour la survie de Twitch, car ça rapporte encore énormément d’argent. Mais l’autre enjeu majeur, et c’est le coeur même d’une plateforme comme Twitch qui se veut être une plateforme communautaire, c’est l’expérience utilisateur. Si un viewer est bombardé de publicités, certes ça rapportera de l’argent, mais pas sûr qu’il ait envie de continuer à venir.
Et c’est là tout le problème des plateformes qui suivent ce modèle économique, comment trouver le juste milieu entre la quantité et la qualité. Parce qu’au bout d’un moment, à force de voir de la publicité, on n’y fera plus attention non plus, et là ça sera un problème pour les annonceurs qui auront moins de retour sur investissement pour leurs campagnes de pubs. Avec le risque qu’ils décident d’en diffuser toujours plus pour espérer toucher les utilisateurs.

Synthèse (ouais)

Bref, moi je n’ai pas de solution, je ne suis pas analyste financier, je ne suis pas allé au Yémen, mais je fais partie des deux catégories : je suis à la fois streamer et viewer.
En tant que viewer, j’avoue que je fais quasi systématiquement partie des 30 % de gens qui s’en vont quand ils ont une pub pre-roll.
Et en tant que streamer, eh bien non seulement je n’ai pas envie de passer mon temps à lancer des publicités en plein stream, mais surtout j’aimerais avoir la possibilité de supprimer totalement les pubs sur mon stream ! Autant sur YouTube ça ne me dérange pas parce qu’on peut les passer, autant sur Twitch, pour du contenu en direct, ça m’ennuie profondément.

 

En tout cas, voilà pour cette petite réflexion / analyse concernant la publicité sur Twitch. J’espère que cette vidéo vous aura plu, si c’est le cas n’hésitez pas à laisser un pouce bleu, à vous abonner à la chaîne et à activer la cloche. Si vous avez des remarques ou des précisions à apporter, n’hésitez pas à le faire dans les commentaires, que je lirai avec intérêt. Enfin je vous rappelle que vous pouvez me retrouver en live sur Twitch assez souvent, n’hésitez pas à suivre la chaîne pour savoir quand je démarre un live, et si vous avez des questions techniques concernant votre stream, je vous invite à rejoindre le Discord communautaire Zero Absolu Gaming, lisez bien les règles et on vous répondra le plus vite possible.
Sur ce, c’est la fin de cette vidéo, on se retrouve très vite pour la prochaine et d’ici-là… bon stream !