Si vous streamez et que, comme moi, vous n’aimez pas avoir un micro toujours devant vous avec une perche qui vous empêche de voir le clavier, un micro-casque est la solution. J’avais déjà fait un comparatif des meilleurs micros-casques USB, en version filaire et en version sans fil, eh bien aujourd’hui, c’est au tour des micros-casques XLR pour ceux qui ont une interface capable de recevoir cette connectique.
Pour ce test, j’ai retenu quelques modèles, en vrai il n’y en a pas beaucoup donc voici mon comparatif de 7 micros-casques XLR, c’est parti !

Test. One, two. One, two…

Avant de démarrer, je tiens à remercier le sponsor de cette vidéo qui n’est autre que Own3d. Ow3nd.tv c’est LE site pour tout ce qui est overlays, alertes, mais on trouve aussi des bannières, des avatars, des panneaux de chaîne Twitch. Vous pouvez tout acheter séparément mais vous avez aussi des packs complets prêts à l’emploi, la plupart du temps ils sont modulables ça veut dire que si votre pote achète le même pack que vous, vous pourrez quand même vous démarquer entre vous.
Si vous réalisez vos achats sur Own3d.tv en passant par mon lien affilié qui se trouve dans la description juste en-dessous, je toucherai une petite commission, et en prime, avec le code « TOMTOM » vous aurez 50 % de réduction ! N’attendez plus, achetez sur Own3d.tv !

Protocole de test

En ce qui concerne les tests, j’ai simplement branché les micros-casques sur ma table de mixage GoXLR, et les seules choses que j’ai réglée ont été le noise gate, qui permet donc de fermer le micro lorsque le volume passe sous un certain seuil, et le gain, histoire de normaliser le volume de chaque micro. La référence étant le casque Audio-Technica que j’utilise pour mes vidéos YouTube depuis quelques temps maintenant. À part ça, le compresseur et l’égaliseur sont restés les mêmes d’un casque à l’autre, alors je sais que ça peut potentiellement en favoriser certains plus que d’autres, mais au final après de multiples tests, pas tant que ça, donc j’ai estimé que cette configuration était suffisamment équitable pour avoir un bon aperçu de la sonorité des micros.
Le comparo va se dérouler en deux étapes, avec un premier test de lecture histoire, classique, pour avoir un rendu de la sonorité, et un second test de réduction de bruit, le fameux « test du clavier mécanique », afin de voir à quel point les micros captent l’environnement et s’ils sont bien isolés ou pas.

Présentation des micros-casques

Et donc voici la liste des casques testés :

  1. Behringer HLC 660M : Environ 26 €. Entrée de gamme de chez entrée de gamme avec un prix au ras des pâquerettes. Casque de type fermé avec un micro à condensateur, qui nécessitera donc une alimentation externe ou fantôme 48V, il dispose d’une réponse en fréquence de 50 Hz – 15 kHz. Notez le câble fixe avec à son bout un adaptateur jack 6,35 mm déjà vissé sur une prise jack 3,5 mm. Plutôt astucieux.Behringer HLC 660M
  2. Superlux HMD-660X : Environ 44 €. Également entrée de gamme, on voit de suite qu’il sort des mêmes usines que le Behringer, jusque dans le câble extensible qui est exactement le même avec son adaptateur jack 6,35 mm dévissable. La finition est cependant en-dessous avec des plastiques granuleux qui datent d’une autre époque. Le micro est ici dynamique même s’il existe une version avec micro à condensateur, et la réponse en fréquence est de 150 Hz -10 kHz.Superlux HMD-660X
  3. Audio Technica BPHS1 : Environ 200 €. On arrive sur le milieu de gamme au niveau tarifaire avec ce micro-casque. Le micro est dynamique, à directivité cardioïde et avec une réponse en fréquence de 40 Hz – 20 kHz. Les mousses sont un peu minces par rapport à la concurrence, et il dispose d’un câble détachable, c’est un câble propriétaire qui est fourni avec le casque. Si vous suivez la chaîne, vous commencez à connaître ce micro-casque.Audio Technica BPHS1
  4. AKG HSD-271 : Environ 250 €. On monte un peu en gamme ou en tout cas en prix avec ce casque de marque AKG. La finition est correcte, sans plus, avec des coussinets de rechange en velours également fournis. Le micro est de type dynamique à directivité hypercardioïde, avec une réponse en fréquence de 60 Hz – 17 kHz. En revanche méfiez-vous car le câble détachable est dans un format propriétaire et il n’est pas fourni avec le casque, il faudra donc en acheter un séparément et ajouter environ 60 € à la facture totale.AKG HSD-271
  5. Shure BRH440M-LC : Environ 200-250 €. La finition est vraiment bonne et c’est clairement le casque le plus confortable que j’ai essayé durant ce comparatif. Le design est simple, sans fioriture. Le micro est dynamique, à directivité cardioïde et avec une réponse en fréquence de 50 Hz – 15 kHz. Là aussi, le câble détachable est dans un format propriétaire et n’est pas fourni avec le casque, comptez entre 70 et 80 € pour vous en procurer un.Shure BRH440M-LC
  6. Beyerdynamic DT 797 PV : Environ 300 €. Là pour le coup le casque est plus cher que le Shure, mais le câble est fourni et non détachable. Un peu dommage d’ailleurs car il n’est pas suffisamment long je trouve. Niveau finition on a quelque chose de très correct avec un micro à condensateur à directivité cardioïde, qui dispose d’une réponse en fréquence de 40 Hz – 20 kHz.Beyerdynamic DT 797 PV
  7. Sennheiser HMD 27 : Environ 450 €. Le haut de gamme, la Rolls des micros-casques XLR, enfin en théorie. Il est vraiment très léger et plutôt confortable. Le micro est de type dynamique, à directivité hypercardioïde et avec une réponse en fréquence de 40 Hz – 18 kHz. En revanche, une fois de plus pas de câble fourni, il faudra donc débourser au moins 90 € pour un câble propriétaire Sennheiser avec fixation Torx, ce qui n’est pas forcément très pratique et qui porte le coût total de ce casque à près de 550 €. Notez qu’il existe aussi une version avec un micro à condensateur, encore un poil plus chère.Sennheiser HMD 27
     

Où acheter ces casques ?

Si l’un de ces casques vous intéresse à l’issue du comparatif, vous trouverez des liens affiliés vers les fiches produits Amazon ainsi que des liens vers le site Thomann où vous aurez plus de chance de les trouver en stock, n’hésitez pas à y jeter un œil. Voir tous les micros-casques XLR chez Thomann.
Pour le premier test, j’ai choisi un livre consacré à l’univers de Silent Hill paru chez Third Editions qui est une maison d’édition que j’apprécie beaucoup.

 

TEST LECTURE

(À écouter dans la vidéo à 05:00)

Alors on a terminé ce premier test, je tiens à signaler qu’après réécoute, j’ai constaté quelques petits couacs avec le noise gate, et malheureusement je n’avais plus les casques pour refaire un enregistrement donc j’ai dû laisser en l’état. Sinon on constate clairement des différences et on a quelques casques qui se démarquent. Après certains préféreront une sonorité de type « broadcast » alors que d’autres chercheront plus de profondeur ou plus de basses. Mais on en reparlera dans la conclusion. Et du coup on va passer au 2e test qui est celui de la réduction de bruit, donc avec un clavier mécanique Corsair K70 équipés de switches MX-Red, donc plutôt bruyant, et on reprend donc les micros-casques, dans le même ordre.

TEST RÉDUCTION DE BRUIT

(À écouter dans la vidéo à 08:26)

Donc je rappelle que là, pour le coup, la sonorité de ces micros-casques est relativement subjective, donc n’hésitez pas à me dire celui que VOUS avez préféré dans les commentaires.

Si on veux essayer d’être impartial un minimum, on peut quand même se dire que le Superlux est en dessous des autres, avec une sonorité un peu nasillarde, on dirait un micro-casque USB premier prix. En même temps, il coûte moins de 50 €, ceci explique cela. Mais c’est étonnant car le Behringer qui coûte encore moins cher est, je trouve, mieux fini et le micro est largement au-dessus, alors qu’il semble partager la même conception.
Un peu déçu par le rendu du Shure, qui est inférieur aux autres sans être catastrophique. C’est d’autant plus dommage que c’est le plus confortable du lot, en tout cas d’après mon crâne, et au niveau des écouteurs c’était très bon également quand j’ai maté Avengers. Le Beyerdynamic était également très flatteur au niveau des basses, que ce soit au niveau des écouteurs ou au niveau du micro, peut-être un peu trop d’ailleurs.
Autre petite déception avec le Sennheiser, non pas qu’il soit mauvais, mais j’avoue que je m’attendais un peu à mieux pour le micro, qui ressemble beaucoup à celui de mon BPHS1 qui est quand même 2,5x moins cher.

Mon choix final

Donc en ce qui me concerne, je garde mon Audio-Technica pour l’instant jusqu’à ce que je trouve une autre solution, même s’il y avait de beaux concurrents dans ce comparatif, notamment le AKG qui m’a pas mal plu. Dans tous les cas, si vous vous intéressez aux micros-casques XLR, c’est que vous avez une interface adaptée, donc rien n’empêche de jouer un peu avec l’égaliseur pour obtenir un rendu plus adapté à votre goût.

 

Si cette vidéo vous a plu, n’oubliez pas le petit pouce bleu, vous pouvez aussi vous abonner à la chaîne et activer la cloche pour être prévenus dès qu’une nouvelle vidéo sort. Si vous avez des questions concernant le streaming, vous pouvez aussi venir me les poser dès que je suis en live sur Twitch, n’hésitez pas à suivre la chaîne pour ne pas rater le prochain live. Et pour les questions plus techniques, vous pouvez rejoindre le serveur Discord Zero Absolu Gaming, pensez à bien lire les règles pour avoir accès aux salons d’aide, et si vous avez des questions on essayera de vous répondre le plus vite possible ! Sur ce, c’est la fin de cette vidéo, je vous remercie énormément de l’avoir regardée jusqu’au bout, on se retrouve très vite pour la prochaine et d’ici-là… bon stream !

Crédit miniature : https://twitter.com/maciafava1