Augmenter ses Revenus Twitch Grâce au Micro Sponsoring (InStreamly)

0
167

Vous êtes très nombreux à me demander comment trouver des sponsors quand on est créateur de contenu et qu’on démarre. On ne va pas se mentir, au tout début on intéresse pas vraiment les marques et c’est très difficile de décrocher le précieux sésame, le fameux sponsoring qui nous fera gagner un peu d’argent. Mais ça, c’était avant, aujourd’hui avec le micro-sponsoring on peut trouver des campagnes à afficher sur son stream pour augmenter ses revenus en seulement quelques clics. On voit ça tout de suite.

Mopral aimer argent !

Salut YouTube, c’est Tom, bienvenue sur la chaîne Zero Absolu Gaming on l’on traite de tout ce qui touche de près ou de loin au streaming.
Aujourd’hui je vais vous parler du micro-sponsoring avec InStreamly, qui va vous permettre de gagner un petit peu d’argent facilement et sans ruiner complètement votre stream. C’est connu depuis un moment et si j’ai attendu avant d’en parler, c’est que je voulais avoir suffisamment de recul et suffisamment d’infos pour être sûr que ce soit intéressant. Parce que c’est vrai qu’au début il n’y avait pas beaucoup de campagnes disponibles et c’était un des points faibles du site, mais bon aujourd’hui, il y a suffisamment d’utilisateurs francophones pour générer de nouvelles campagnes, et donc permettre aux streamers les plus modestes de gagner un petit peu de sous.

InStreamly, c’est quoi ?

C’est tout simplement une plateforme sur laquelle vous pouvez vous inscrire (via mon lien affilié) en tant que créateur de contenu, ou en tant que marque d’ailleurs, et qui va mettre en relation justement ces fameuses marques avec les créateurs par le biais de campagnes publicitaires sponsorisées.
Et là vous allez me dire : « Oui mais la pub on s’en tape tout le temps, c’est lourd, et puis en plus ça paye pas  ». « Je le sais parce que j’ai regardé le dossier concernant la pub sur Twitch sur la chaîne Zero Absolu Gaming ». C’est pas faux, c’est vrai que la pub sur Twitch ne paye pas, d’une part, et d’autre part on n’a quasiment aucun contrôle dessus. Sauf qu’avec InStreamly on a une régie externe, qui négocie ses propres taux et c’est vous qui choisissez quelle campagne afficher. Et la bonne nouvelle, c’est que vous n’avez pas besoin d’avoir 1 milliard de followers ou de viewers pour en profiter ! Tout le monde peut s’inscrire ! Juste si vous êtes mineur, il faudra voir avec les parents.

Comment ça marche ? (intégration OBS)

C’est très simple, une fois inscrit sur le site InStreamly, vous pourrez voir quelles sont les campagnes disponibles. Vous pouvez aussi voir les anciennes campagnes d’ailleurs. Des détails sont disponibles pour chaque campagne avec le type de rémunération, le taux par clic, les dates de début et de fin de la campagne, etc.
Et surtout, en cliquant sur votre avatar vous trouverez votre code de streaming,

instreamly code de streaming

c’est l’URL à ajouter dans une source navigateur dans votre logiciel de streaming. Exemple avec OBS Studio, j’ajoute une source Navigateur dans ma scène, que je peux renommer éventuellement, je colle le lien que j’ai copié au préalable sur le site InStreamly, je mets les dimensions de la source aux dimensions de mon canevas, donc 1920×1080. Et c’est tout ! La procédure est exactement la même sur Streamlabs OBS ou Xsplit, simplement assurez-vous que la source navigateur qui affiche la pub soit bien au-dessous des autres sources pour qu’elle ne soit pas cachée, et vous pouvez en profiter pour ajouter cette source navigateur dans toutes vos scènes.
Du coup quand une pub sera activée, vous aurez une petite animation sur votre live et vous aurez en général aussi un message dans le chat incitant les viewers à cliquer pour en savoir plus.

Combien on gagne ?

La rémunération des campagnes varie, évidemment, et ça paye soit au nombre de clics soit au nombre de vues. Durant mes quelques semaines de tests, j’ai en majorité vu des campagnes qui permettaient d’être rémunéré au nombre de vues, avec en moyenne un tarif de 12 € / 1000 vues.
Alors comment sont comptées les vues ? Eh bien en fait c’est très simple, au moment où la publicité s’affiche sur votre stream, en fonction du nombre de spectateurs présent à ce moment-là, ça comptera comme des vues. Donc si on reprend l’exemple typique d’une campagne à 12 € les 1000 vues, si vous avez 10 spectateurs quand une pub arrive, ça vous fait 10 vues, et donc 12 centimes. Vous trouvez que c’est peu ? Alors si vous êtes affilié Twitch je vous poserai une question toute simple : combien vous rapporte la publicité sur Twitch par mois ? Allez-y, marquez-le dans les commentaires si vous voulez, perso je fais en moyenne 5 $ de revenus publicitaires par mois sur Twitch. Et si vous cherchez l’info c’est dans votre tableau de bord Twitch, menu Analyses, sous-menu Statistiques de la chaîne. Donc oui ce n’est pas énorme, mais c’est largement plus que ce que vous gagnez avec Twitch. Et en plus, c’est vous qui choisissez les campagnes à afficher, vous avez un contrôle total là-dessus.

Bonus

Mais ce n’est pas tout, car caché dans la FAQ se trouve une info assez intéressante qui nous indique qu’en fonction du nombre de clics sur les liens qui apparaissent dans votre chat, vous pourrez avoir un petit bonus. Ce bonus peut aller jusqu’à 140 % de vos gains, par exemple pour la campagne que j’ai en cours en ce moment pour Deliveroo, avec un taux de clics de plus de 3 % j’aurai droit à 110 % de mes gains, un p’tit bonus de 10 %, c’est toujours ça de pris !

Avantages et Inconvénients

Ce n’est pas très intrusif, c’est en général une petite animation qui pop sur un côté de votre stream, ça prend 1/5e de l’écran à tout casser, quand l’annonceur le permet vous pouvez même parfois modifier la position de la pub pour que ça ne cache pas votre webcam par exemple.
On peut activer plusieurs campagnes en même temps, jusqu’à 4 maximum, donc à vous de voir si vous voulez qu’il y en ait beaucoup sur votre stream ou pas, sachant pour chaque campagne vous avez le détail sur la fréquence d’apparition, par exemple ici, cette pub apparaîtra 2 fois par heure.
Petite limite tout de même au niveau des catégories dans lesquelles vous streamez, vous voyez que là en Just Chatting, la publicité ne sera pas lancée, pareil pour la catégorie Hot Tub… enfin ça dépend des campagnes, à vous de vérifier.
Un autre point négatif, mais là ça concernera uniquement les streamers qui font un peu plus d’audience, c’est qu’il existe une limite d’affichage globale pour les campagnes. Donc si cette limite est atteinte durant la journée, eh bien la campagne ne sera plus affichée chez certains streamers. À l’heure où est publiée cette vidéo, la limite actuelle est de 40 viewers, donc si la campagne passe en mode limité, les streamers qui font plus de 40 viewers n’auront plus la pub (9). En revanche ça n’impactera pas les streamers qui font moins de 40 viewers, la pub continuera de s’afficher chez eux. Donc voilà, point négatif pour les streamers avec un peu d’audience ou les streamers qui streament plus tard dans la journée, ça dépendra évidemment des campagnes.

Intéressant ou pas ?

Mais globalement, après quelques semaines de tests, je peux vous dire que c’est une solution plutôt sympa pour monétiser votre contenu. Ça rapporte bien plus que la pub Twitch, alors c’est pas des mille et des cent non plus, mais vous avez le contrôle sur ce que vous voulez afficher, donc non, vraiment, c’est pas mal quand même.
Donc si InStreamly vous intéresse, n’hésitez pas à passer par mon lien affilié pour vous inscrire, ça permet d’aider un peu la chaîne au passage. Si vous avez besoin d’aide concernant InStreamly, n’hésitez pas à parcourir la FAQ du site et surtout vous pouvez rejoindre le Discord InStreamly, il y a une section pour les streamers francophones et les gens répondent plutôt vite si vous avez des questions.

 

Et si cette vidéo vous a plu, n’oubliez pas le petit pouce bleu, abonnez-vous à la chaîne et activez la cloche, nous on se retrouve en live sur Twitch les lundi et vendredi soirs, et les samedi et dimanche matins, et bien entendu sur YouTube pour une prochaine vidéo, et d‘ici-là… bon stream !

Crédit miniature : https://twitter.com/maciafava1