Choisir Sa Plateforme De Streaming (Twitch, Mixer, Youtube, Facebook)

0
172

Le streaming, ce n’est pas que Twitch. Et pour ceux qui veulent se lancer dans le streaming, viendra forcément un jour la question  : sur quelle plateforme vais-je diffuser mon contenu ?
Vaste débat. Il n’y a pas de réponse toute faite à cette question, MAIS il existe peut-être une plateforme plus adaptée à vos besoins ou vos objectifs, car toutes les plateformes ne se valent pas. Donc si vous voulez démarrer la grande aventure du streaming, il peut être intéressant d’analyser chaque plateforme pour en voir les avantages et les inconvénients.
Aujourd’hui, on va considérer 4 plateformes. Il y en a d’autres, mais on va retenir les 4 « principales » : Twitch (Amazon), Mixer (ex-Beam, Microsoft), Youtube (Google), Facebook Gaming (Facebook). Quelle est la plus intéressante pour vous ? On en parle tout de suite.

T’habites Choisy-le-Roi ?

Si vous ne me connaissez pas encore, moi c’est TomTom, je streame les lundi, mercredi et vendredi soirs sur Twitch, et si vous avez des questions à me poser concernant le streaming et tout ce qui tourne autour, je vous attends en live.
Bon ça c’est fait, on va donc se pencher un peu sur les plateformes de streaming majeures et essayer de voir laquelle, ou plutôt « lesquelles » sont les plus intéressantes, et on commence avec la number one :

TWITCH

Audience, concurrence & potentiel de découverte

La plus grosses base de viewers
• C’est là qu’on trouve le plus grand nombre de viewers potentiels. D’autant que les personnes qui viennent sur Twitch cherchent forcément du contenu live, étant donné que c’est le principe même de Twitch, contrairement à Youtube ou Facebook, dont ce n’est pas nécessairement la vocation première.

twitch viewers moyens par stream
La plus grosse base de streamers
• Twitch n’est pas hyper adapté pour la navigation et la découverte de personnes. Mais en gros, si vous voulez streamer un jeu populaire et que vous démarrez, vous vous retrouverez dans les tréfonds de la liste de streamers, quelque part entre Jean-Kevin, 12 ans, et Rodolphe, qui a oublié d’éteindre sa console et dont la chaîne est toujours live. C’est un peu moins vrai depuis quelques temps puisque Twitch a ajouté la possibilité de trier par chaînes « recommandées », et c’est désormais l’option active par défaut quand vous parcourez les catégories, MAIS ça ne veut pas dire que votre chaîne sera systématiquement mise en avant par ce biais, et au final, le potentiel de découverte augmente un peu, mais pas de façon significative non plus.

twitch nombre d'heures streamées
• Sur Twitch, il y a un bouton « Découvrir » avec des streamers mis en avant dans un carrousel, ainsi que des chaînes recommandées, mais les chances 1/ d’y apparaître sont minces 2/ qu’un viewer passe par cette fonctionnalité l’est tout autant.
• Il y a aussi un bouton « Parcourir » si vous voulez vraiment vous balader par vous-mêmes et découvrir d’autres streamers, mais encore une fois, le nombre de viewers procédant de la sorte est relativement bas. Et une fois de plus, il faudra aller vous trouver dans la bonne catégorie, parmi une liste où vous êtes en compétition avec d’autres streamers.

Interface utilisateur (UI) & Expérience utilisateur (UX)

• Même si certains se plaignent de l’expérience utilisateur (y’a des mecs ils sont jamais contents), l’interface est tout de même relativement intuitive, avec l’essentiel dès lors qu’on commence à mater un live : la vidéo, le chat et basta.
Qualité du stream
• On le met dans les points négatifs mais ce n’en est pas vraiment un en fait. C’était juste pour parler des options de transcodage vite fait, cette option qui permet aux viewers de choisir la qualité de la vidéo (1080p, 720p, 360p…). Cette option est systématique pour les partenaires, elle ne l’est pas (du moins pas encore) pour les affiliés, donc réfléchissez bien avant de lancer un live en 1080p à 6000 kbits/s, tout le monde ne pourra peut-être pas en profiter.
• Troisième point concernant l’UX : comme pas mal de sites à fort trafic, Twitch fait régulièrement l’objet de dysfonctionnements et est sujet à des ralentissement voir des bugs sur les lives. Bon on le sait, il faut faire avec, pas trop le choix…
Extensions
• Les extensions sont des petits plus qui agrémenteront votre chaîne, que ce soit dans les panneaux de description ou directement en overlay sur le lecteur Twitch quand vous lancez un live. Attention toutefois à ne pas en abuser, trop d’extensions tue l’extension.
Évolution constante
• Twitch cherche régulièrement à ajouter de la nouveauté afin de conserver l’intérêt des viewers (et des streamers). Cela en fait une plateforme dynamique, et même si toutes les nouvelles fonctionnalités ne sont pas forcément très intéressantes, au moins on ne peut pas dire que ça ne bouge pas.

Monétisation

• Nécessite d’être affilié. Les conditions minimales sont : 50 followers et, sur les 30 derniers jours, avoir diffusé au moins 500 minutes (8h20), sur 7 jours différents et avec une moyenne d’au moins 3 spectateurs.
• À ce moment-là, vos viewers peuvent s’abonner à votre chaîne pour 5 € / mois (abonnement de niveau 1), voire pour 10 ou 25 € / mois (abonnements de niveaux 2 et 3). En tant qu’affilié, vous touchez 50 % des revenus liés aux abonnements, sachant qu’avec les diverses retenues et conversions on est plutôt proche des 40 %… Les partenaires de base ont le même taux de partage sur les abonnements de niveau 1, 50/50. Pour la petite histoire, certains « gros » partenaires peuvent renégocier leur contrat afin de profiter d’un partage 70/30 sur tous les abonnements, mais les critères sont très élevés.
• Vos spectateurs peuvent aussi vous encourager en envoyant des bits, la monnaie de Twitch, qu’ils doivent acheter au préalable pour pouvoir vous les donner ensuite. Vous touchez 100 % des revenus des bits, sachez juste que le spectateur payera plus cher que leur valeur. Mais pour vous, 100 bits vous donnent 1 $.
• Enfin, depuis peu, les publicités génèrent des revenus pour les affiliés, alors que seuls les partenaires disposaient de cet avantage auparavant. Cela dit, ne vous attendez pas à des sommes mirobolantes, on parle de quelques centimes d’euros par mois suivant votre audience, si vous démarrez.
Amazon Prime
• Pas mal de personnes ont un compte Amazon Prime. Eh bien en liant vos comptes Amazon et Twitch, vous bénéficiez de Twitch Prime, qui vous octroie plusieurs bonus intéressants, notamment un abonnement offert à la chaîne de votre choix. Cet abonnement est à renouveler manuellement, tous les mois, ce qui vous permet par exemple de soutenir différents streamers d’un mois sur l’autre.

 

MIXER

Audience, concurrence & potentiel de découverte

Public américain en majorité
• Même si depuis quelques temps on en parle un peu plus, notamment du fait de gros transferts de streamers de Twitch vers Mixer, comme Ninja ou Shroud, la plateforme de Microsoft n’est pas non plus ultra populaire en Europe et à fortiori en France, et le soufflé est un peu retombé depuis.
Beaucoup de streamers pour peu de viewers
• Suite à l’arrivée de Ninja et Shroud (entre autres) sur Mixer, de nombreux autres streamers ont suivi le mouvement en se disant qu’ils pourraient peut-être profiter des retombées éventuelles. Le problème c’est que l’audience gagnée par Mixer vient des communautés mêmes de Ninja et Shroud, et donc ces viewers potentiels viennent sur Mixer quasiment uniquement pour regarder leur streamer fétiche sans forcément s’intéresser au reste. Et le reste, malheureusement, c’est vous, c’est moi, c’est nous…

mixer nombre d'heures de visionnage

mixer viewers moyens par stream
Recherche
• Il existe une catégorie « Parcourir », tout comme sur Twitch, qui, même si au premier clic elle semble un peu brouillon avec des chaînes en plusieurs langues mélangées, s’avère un peu plus complète avec la possibilité d’utiliser pas mal de filtres.
• Il est également possible de parcourir les jeux que vous aimez, là encore comme sur Twitch.

Interface utilisateur (UI) & Expérience utilisateur (UX)

• L’UI qui se veut la plus moderne, si l’on peut dire, la navigation se fait plutôt aisément et les informations à l’écran sont plutôt claires. Cela dit, dès qu’on commence à regarder les options, ça devient vite le bordel, entre les braises, les étincelles, les souscriptions, les coeurs, les levels, les évènements bonus… Bref, au final l’UX est assez moyenne pour les nouveaux venus et il faudra du temps pour se familiariser avec l’interface, sans compter les termes non traduits ou les pages d’erreur. Donc si vous voulez acheter des braises pour soutenir votre streamer préféré, c’est en réalité des embers que vous achèterez…
• Le chat est OK, comme sur Twitch, rien à redire là-dessus.

Monétisation

• Vous devez simplement activer la monétisation et vous inscrire auprès de l’Espace partenaires Microsoft, puis signer un accord avec Mixer et remplir des formulaires fiscaux…
• Ensuite, vous pourrez recevoir des braises (embers), l’équivalent des bits sur Twitch. et 100 braises correspondent à 1 $, et ce sont encore une fois vos viewers qui devront au préalable les acquérir à un prix supérieur à leur valeur, si j’ose dire.
• Vos spectateurs auront également la possibilité de souscrire à votre chaîne, moyennant un paiement mensuel, tout comme sur Twitch. Ça démarre à 5 € et le partage des revenus avec Mixer est de 50/50, comme sur Twitch aussi. MAIS il faudra au préalable devenir partenaire Mixer pour être en mesure de monétiser votre stream, et les conditions minimales sont : avoir un compte depuis plus de 2 mois, 2000 followers, diffuser au moins 12 jours par mois et au moins 25 heures. Notez qu’il n’y a pas de moyenne de viewers mini à atteindre, ce qui est plutôt intéressant.

 

YOUTUBE

Audience, concurrence & potentiel de découverte

Algorithme de recherche

youtube viewers moyens par stream

• Les diffusions en live sur Youtube sont considérées comme des vidéos à part entière et peuvent par conséquent être découvertes via le moteur de recherche de Youtube.
• L’outil de recherche Youtube est efficace, mais encore faut-il savoir s’en servir. Tout le monde n’a pas forcément les connaissances en SEO (Search Engine Optimization), et ce ne sont pas les quelques « bonnes pratiques » que vous pourrez trouver à droite à gauche qui vous garantiront de la visibilité. Donc dans tous les cas il va falloir une fois de plus vous démarquer avec un contenu original, sous peine de se retrouver noyé dans le flot de milliers de vidéos.
• L’autre avantage de bien référencer vos vidéos sur Youtube, c’est que vous pourrez aussi apparaître sur Google, et ça c’est un point extrêmement positif.

Interface utilisateur (UI) & Expérience utilisateur (UX)

• Standard, avec les codes déjà existants de Youtube, que tout le monde connaît, ce qui est un point positif.
• Le lecteur vidéo de Youtube est non seulement connu de tous, mais il permet aussi de parcourir le live et de revenir en arrière (jusqu’à 12h), ce qui est une fonctionnalité vraiment intéressante.
Mode latence ultra-basse
• Permet de réduire à l’extrême la latence entre le diffuseur (vous) et les viewers, garantissant une interaction quasi immédiate avec le chat par exemple.
Développement d’une marque
• Ce qu’on appelle couramment le « branding » est plus aisé à démarrer sur Youtube, car vous pouvez associer des vidéos classiques en plus de votre contenu live. C’est d’ailleurs ce qu’il sera de plus en plus nécessaire de faire pour tous ceux qui streament sur d’autres plateformes, il faudra trouver de nouvelles méthodes d’acquisition d’audience. L’avantage sur Youtube, c’est que vous pouvez faire cela en un seul et même endroit, contrairement à Twitch par exemple, où il faudrait développer son audience sur Youtube pour ensuite l’amener sur Twitch, ce qui est faisable mais nécessite une étape supplémentaire avec le risque que ça comporte de n’en ramener qu’une partie.

Monétisation

• Nécessite de pouvoir activer la monétisation sur votre chaîne. Conditions minimales : avoir au moins 1000 abonnés, 4000 heures de visionnage sur vos vidéos (publiques) au cours des 12 derniers mois, avoir un compte AdSense.
• Les messages Super Chat et les Super Stickers deviennent alors disponibles pour vos spectateurs qui peuvent acheter des messages mis en avant dans le chat, ou carrément des messages épinglés. Youtube prend 30% de ce que vous touchez alors, il vous reste donc *roulement de tambour* 70%, eh oui c’était la bonne réponse, félicitations, c’est encore un militaire qui gagne une tringle à rideaux.
• Les souscriptions (= abo sur Twitch) ne sont disponibles que si vous avez au moins 30 000 abonnés à votre chaîne ou 1000 abonnés si vous avez une chaîne de jeux vidéo. Les tarifs vont de 1 € à 45 €, vous pouvez même ajouter des tarifs personnalisés et proposer des récompenses en contrepartie. Là encore, la répartition des revenus est de 70/30 en faveur du créateur.
• Les publicités rapportent également de l’argent sur Youtube, à condition d’activer la monétisation sur vos vidéos, bien sûr. Les gains sont trop variables pour vous donner une estimation ici, mais ce n’est pas grand chose, à moins que vous ayez énormément de vues. Notons que les créateurs de contenu reçoivent aussi une part des abonnements Youtube Premium : si une personne étant abonnée Youtube Premium regarde votre contenu, vous toucherez un petit revenu en fonction de son temps de visionnage.
• À un niveau encore supérieur, il existe aussi le merchandising sur Youtube, mais il faut au moins 10 000 abonnés donc on ne le détaillera pas.

 

FACEBOOK

Audience, concurrence & potentiel de découverte

Le meilleur potentiel de croissance actuel
• Croyez-le ou pas, mais Facebook n’est pas mort et nombreux sont les témoignages de « petits » streamers ayant quitté Twitch pour streamer sur Facebook, et qui ont vu se développer leur communauté bien plus rapidement qu’ils ne l’auraient imaginé. L’avantage de Facebook, qui lui permet donc d’avoir ce meilleur potentiel de croissance, c’est le nombre énorme de comptes encore actifs aujourd’hui, avec des profils vraiment différents, contrairement à Twitch par exemple où les profils sont bien plus homogènes. Bref, vous pourrez potentiellement toucher une audience beaucoup plus large que sur les autres plateformes, et c’est un énorme avantage.

facebook gaming nombre d'heures de visionnage

facebook gaming viewers moyens par stream
• Il est possible aussi de faire une recherche sur Facebook, même si son utilité est à peu près la même que sur Twitch, i.e. pas vraiment utile à moins que vous ne cherchiez directement une personne en particulier. En revanche, les résultats peuvent apparaître plus volontiers dans les moteurs de recherche, à condition de maîtriser les mots-clés of course.
• Enfin, il est possible de parcourir les jeux sur FB Gaming, tout comme sur Twitch ou Mixer.

Interface utilisateur (UI) & Expérience utilisateur (UX)

• Interface encore vieillotte malgré les quelques récents efforts faits pour moderniser l’entité fb.gg.
Le chat
• Le système de chat en live est vraiment mauvais. Il est basé sur le système de commentaires des publications, car quand vous lancez un live sur votre page Facebook, vous créez automatiquement une publication et les gens peuvent interagir avec de façon classique. Mais ce système n’est pas adapté au live, il est possible que des messages n’apparaissent pas parfois, et souvent on observe un délai de quelques secondes entre le moment où l’on envoie un commentaire et le moment où il apparaît sur le chat, ce qui ne facilité pas forcément l’interaction.

Monétisation

• Il vous faut adhérer au progamme Level-Up pour pouvoir monétiser votre contenu. Les pré-requis sont relativement accessibles et vous permettent également, une fois dans le programme, de pouvoir streamer en 1080p60. Pour cela, il faut : avoir une page « Créateur de vidéos de jeux » datant de plus de 30 jours, 100 abonnés sur votre page, et dans les 14 derniers jours avoir streamé au moins 2 fois et au moins 4 heures.
• Une fois dans le programme, vous allez pouvoir recevoir des étoiles, l’équivalent des bits sur Twitch. C’est une façon simple et rapide de monétiser votre contenu. 100 étoiles correspondent à 1 $.

 

RAPPEL :

100 étoiles :1,28 €.
100 bits : 1,52 €.
140 braises : 2,19 €, donc 100 braises : ~1,56 €.

 

DIVERS

• Les trolls n’épargnent aucune plateforme… Malheureusement, dès qu’il y a quelque chose qui fonctionne, il y a des trolls. Si les « petits » streamers sont relativement épargnés (encore que…), la menace plane, ils sont là, dans les villes, dans les campagnes… Bref, ne vous étonnez pas si un boulet vient spammer votre chat un jour avec des messages débiles. Cela dit, des moyens de prévenir cela existent, notamment via les paramètres de votre chaîne ou encore via des bots de modération, on en reparlera un de ces quatre.
• Quelle que soit la plateforme que vous considérerez, n’oubliez pas que de plus en plus de gens se lancent dans le streaming, que ce soit par passion, pour le fun ou pour tenter de « réussir ». Donc concurrence rude ! Ça veut dire qu’il faudra s’armer de patience, de constance et probablement d’un 3e mot qui finit en « ance ».
• La promotion des vidéos est également possible sur Youtube, et sur Facebook, ce qui peut être un moyen, payant certes, mais efficace de vous faire connaître un peu plus rapidement.
• Autre point positif pour Youtube, ce sont les statistiques vraiment très détaillées disponibles, leur analyse peut vraiment vous aider à améliorer votre référencement et c’est un énorme point positif.

 

CONCLUSION

Si on doit résumer, d’un point de vue audience et chiffres à l’appui, Twitch est largement devant les autres plateformes. Concernant la concurrence, elle est bien moindre sur Facebook. Et pour le potentiel de découverte, Youtube reste le roi grâce à son algorithme et l’apparition possible dans les résultats de recherche sur Google.
L’expérience utilisateur est bonne partout avec un bon point pour Twitch, et un mauvais point pour Facebook qui se veut un peu trop classique pour ne pas dire « dépassée ».
Enfin, concernant la monétisation de votre contenu, elle est la plus complète sur Youtube, mais le plus simple et rapide à mettre en œuvre se situe sur Facebook.
Donc si on devait conseiller de tester une plateforme à tous ceux qui veulent se lancer dans le streaming, à l’instant T Facebook Gaming semble une très bonne alternative à l’ogre Twitch.
Voilà, c’est fini pour ce comparatif des principales plateformes de streaming qui, je l’espère, vous aura permis de vous faire un avis, et si c’est le cas n’hésitez pas à laisser un pouce bleu et à vous abonner à la chaîne, merci d’avance pour votre soutien.
Si vous avez des questions supplémentaires ou des remarques, vous pouvez venir les poser sur le chat Twitch quand je suis en live (lundi, mercredi et vendredi soir). Et n’oubliez pas que vous pouvez aussi venir partager vos réflexions sur le streaming sur le serveur Discord Zero Absolu Gaming, où des spécialistes vous attendent et se feront un plaisir de discuter avec vous, moi le premier.
Quant à nous, on se retrouve très vite pour une nouvelle vidéo, et d’ici-là… bon stream !