Choisir son Bitrate pour Streamer sur Twitch

0
107

Le bitrate est l’un des éléments qui jouent le plus sur la qualité de votre stream, et ça peut vite devenir un casse-tête quand il faut le régler, d’ailleurs vous êtes nombreux à vous poser la question le moment venu : quel bitrate dois-je choisir ?
On détaille tout ça juste après le jingle et préparez-vous parce que ça va être complet.

Si t’as le pédigrée ça se reconnaît au débit.

Donc quand on parle de bitrate, ou débit en français, à propos de l’encodage pour du streaming, on fait surtout référence au bitrate vidéo, le bitrate audio on le règle sur 160 kbps dans OBS et on n’en parle plus…

Définition et théorie

Le bitrate étant, je le rappelle, la quantité de données traitées par unité de temps, exprimée par exemple en kbps, qui est une unité qu’on retrouve assez souvent.
Maintenant, dans la théorie, pour avoir la meilleure qualité possible, en se basant sur l’encodeur x264, on peut utiliser un calculateur (ex : https://www.dr-lex.be/info-stuff/videocalc.html) et je peux vous donner des valeurs si vous voulez. Par exemple pour un stream en 1080p à 60 fps encodé en x264, l’idéal serait un bitrate de plus de 13500 kbps, tout en gardant à l’esprit qu’avec une image plus complexe (par exemple beaucoup de végétation, etc), il faudrait encore plus. Pour du 720p60, l’idéal serait d’au moins 6000 kbps. Etc. On va y revenir
Et là vous allez me dire : Oui, mais la limite de Twitch c’est 6000 kbps et y’a pourtant plein de streamers qui font du 1080p60, c’est dégueulasse, je porte plainte. Calmez-vous, c’est cool…
Ça c’était de la théorie, en pratique, on fait ce qu’on appelle des « concessions », et pas celles où vous allez acheter votre voiture, non, celles qui permettent d’obtenir un rendu correct sans pour autant exploser le bitrate.
Et là on va détailler un peu plus.
Alors je précise quand même qu’on parlera uniquement du bitrate aujourd’hui, donc pas de pré-réglages, si vous galérez avec des saccades ou du lag sur votre stream, je vous suggère ma vidéo dans laquelle je vous donne 30 astuces en 3 minutes pour un stream sans lag. Et très rapidement, avant d’enchaîner, je me permets de vous rappeler que vous pouvez laisser un petit pouce bleu, vous abonner à la chaîne et activer la cloche, à fortiori si la vidéo vous plaît.

Choix du bitrate

Donc le choix de ce fameux bitrate vidéo va dépendre de plusieurs éléments :

  • votre connexion internet notamment en UPLOAD ou débit ASCENDANT
  • la résolution de sortie de votre stream
  • le frame rate de sortie de votre stream
  • la connexion internet des viewers (transcodage)

On va détailler tout ça point par point, et après on parlera vraiment du bitrate dans la pratique.

  1. La connexion internet : on va s’intéresser à la vitesse d’upload. Pour connaître votre débit ascendant, vous pouvez aller sur un site comme Speedtest.net, une fois le test terminé vous obtiendrez une valeur. Cette valeur va servir de référence pour déterminer votre bitrate. Alors évidemment, ne mettez pas la valeur max de votre upload en guise de bitrate dans OBS, il faut se laisser un peu de marge car le débit n’est pas toujours ultra stable ; et si vous mettez un bitrate trop élevé par rapport à ce que peut envoyer votre connexion internet, ça ne fonctionnera pas et votre stream sera inregardable, en supposant qu’on puisse même le voir.
    Pareil si vous jouez à des jeux en ligne, ça consomme un peu de votre connexion internet aussi, pensez-y, laissez-vous de la marge.
    D’une manière globale, vous pouvez retirer 10-20 % de votre upload, ça vous donnera la valeur maxi théorique de bitrate que vous pourrez utiliser.
  2. La résolution de sortie : c’est fou à quel point tout le monde veut streamer en 1080p, et pourtant ce n’est pas forcément la meilleure chose à faire, mais bon, vous êtes grands, vous faites ce que vous voulez. Sachez simplement qu’il vaut mieux un stream propre en 720p qu’un stream pixellisé en 1080p, mais ce n’est que mon avis. Donc là évidemment c’est aussi lié à votre upload, si votre connexion internet plafonne à 2 Mbps, donc 2000 kbps, oubliez le 1080p… Bon à un moment donné, c’est du bon sens aussi hein.
    Donc adaptez la résolution de sortie à votre vitesse d’upload en gardant comme référence que 6000 kbps est le strict minimum pour du 1080p à 60 fps. Pour moi ce n’est pas assez, mais c’est une question de goût. En revanche, si vous faites du 1080 à 30 fps, vous divisez le nombre d’images par deux, donc théoriquement vous avez besoin de deux fois moins de bitrate, et là 6000 kbps ça le fait totalement.
    Autre point très important : plus vous choisissez une définition élevée, plus il faudra de puissance pour encoder. Si vous utilisez votre carte graphique pour encoder, à priori pas de problème, mais si vous utilisez le x264, il faudra un bon processeur !
  3.  Le frame rate de sortie : et donc en lien avec la résolution, on a le frame rate, les valeurs les plus courantes sont 30 et 60 fps, mais on peut faire du 50 fps aussi, c’est un bon compromis. Donc là c’est vraiment vous qui allez choisir si vous préférez ou non privilégier la fluidité. Je fais partie de ceux qui préfèrent plus de fluidité, je trouve ça plus confortable à regarder, mais encore une fois, c’est subjectif. Et rappelez vous que le simple fait de passer de 60 à 30 fps de sortie, ça nécessite deux fois moins de bitrate !
    Et même remarque que pour la résolution : plus vous choisissez un frame rate élevé, plus il faudra de puissance pour encoder !
  4.  La connexion internet des viewers : pourquoi on en parle ? Parce qu’à l’heure actuelle, Twitch ne propose pas systématiquement les options de transcodage si vous n’êtes pas partenaire. Ça veut dire quoi ? Ça veut dire que les viewers n’auront pas systématiquement la possibilité de modifier la qualité du live et seront bloqués en mode source, avec donc le débit que vous avez choisi et rien d’autre. Et si certains d’entre vous ont régulièrement le transcodage, tant mieux pour vous, mais officiellement ce n’est pas le cas. Officiellement, les partenaires ont le transcodage, s’il reste de la bande passante les affiliés en profitent, s’il reste de la bande passante, les non-affiliés en profitent aussi… mais ça dépend de pas mal de choses, et même s’il existe des astuces pour bénéficier du transcodage, on va partir du principe que vous ne l’avez pas, et qu’il va donc falloir choisir un bitrate de façon intelligente.
    Conclusion : ne réglez pas un bitrate de fou furieux juste parce que vous le pouvez, pensez à tout le reste.

En pratique

Donc vous l’aurez compris, il va falloir prendre plusieurs éléments en compte, mais maintenant qu’on a toutes les cartes en main, on va pouvoir définir un bitrate.
Alors au début je voulais prendre des exemples concrets, mais j’ai réfléchi et j’en suis venu à la conclusion que si je faisais un tableau avec des valeurs génériques, ça permettrait à tout le monde d’avoir des points de repère, ou au moins une base pour ensuite adapter le bitrate à sa propre situation.
Et donc sans plus tarder, je vous présente… le tableau.

bitrate twitch par zatomtom pour zero absolu gaming

C’est un très beau tableau, avec de magnifiques colonnes et des lignes à couper le souffle, ça faisait longtemps qu’on n’avait pas vu un si joli tableau.

Notez que la formule pour effectuer les calculs est sourcée, je ne vous donne pas des valeurs au pif, ce sont des valeurs réfléchies et en accord avec ma propre expérience dans le monde de l’encodage, que je pratique depuis quasiment 20 ans.
On s’arrête à 8000 kbps maxi parce que Twitch n’accepte pas plus, même si au passage la limite officielle est de 6000 kbps, ne l’oubliez pas. Et si vous streamez sur Youtube, j’ai presque envie de dire que la question ne se pose pas étant donné que vous pouvez envoyer 50 000 kbps, Youtube compressera derrière donc dans ce cas précis, mieux vaut rester dans les valeurs recommandées.

Comparatif à 6000 kbps

Mais bon, pour les quelques réfractaires qui pensent toujours que 6000 kbps est suffisant pour du 1080p60, on va quand même prendre un exemple.
J’ai utilisé une vidéo source que j’ai enregistrée avec un gros bitrate pour « simuler » un format sans perte. Cette vidéo, je l’ai ensuite encodée en 1080p60 puis en 720p60 ; avec à chaque fois un bitrate de 6000 kbps, sur OBS, avec l’encodeur x264 et le preset fast.
Résultat en image, avec un petit upscale de l’encodage en 720p pour avoir la même taille d’affichage que le 1080p. Alors ce n’est pas forcément évident avec la compression Youtube par dessus,mais on voit quand même clairement que c’est pixellisé en 1080p et que ça l’est beaucoup moins en 720p.

→ Comparaison visible sur la vidéo à 07:17

Bref, si vous n’êtes pas un expert et que vous voulez déterminer un bitrate, soit vous vous référez au tableau précédent, soit vous faites vous-mêmes des tests, ce qui peut prendre beauuuucoup de temps, et au final vous obtiendrez des valeurs proches de celles du tableau, donc ne perdez pas de temps, je l’ai déjà fait pour vous.

Tampon / Buffer

Un mot sur le tampon (pas de vanne svp) qu’on peut régler dans OBS en cochant la case « Utiliser une taille de tampon personnalisée ». Deux règles essentielles à retenir. Première règle : pour du streaming, ne l’activez pas ! Deuxième règle : pour du streaming, ne l’activez pas !
Partant du principe qu’on va encoder à bitrate constat (option CBR), utiliser une taille de tampon personnalisée reviendrait grosso modo à utiliser un bitrate variable (option VBR). Alors oui, le VBR propose quelque chose de plus qualitatif que le CBR étant donné que le bitrate varie en fonction des scènes, si ça bouge plus le bitrate augmente, etc, mais ça rend le débit plus variable d’une part, et ce n’est pas une pratique recommandée d’autre part. Après bon, streamer en VBR sur Twitch ça fonctionne, mais pour le peu que ça va apporter ça n’a pas d’intérêt, l’intérêt se situe davantage quand on fait de l’enregistrement, plutôt que du streaming, où le bitrate sera peu élevé.
Donc en gros, si vous augmentez le tampon, le bitrate va pouvoir monter jusqu’à cette valeur au besoin, mais du coup, débit moins stable, potentielles coupures pour ceux qui n’ont pas leur connexion internet qui suit, augmentation de la latence…
À l’inverse, en réglant un tampon inférieur au bitrate de base, on aura tendance à utiliser moins de bitrate au final, certes, mais les viewers pourront avoir du buffer à cause des changements plus rapides de bitrate, et contrairement à un tampon plus élevé qui augmente la latence, un tampon plus faible ne diminuera pas la latence.
Et sinon, je vous ai déjà parlé des deux règles concernant le tampon personnalisé ?

Bien, je pense qu’on a fait le tour de la question du bitrate. Alors je précise une dernière fois, mais depuis le début, on parle bien de bitrate pour du streaming, pas pour de l’enregistrement.
Et quand viendra le moment de choisir le bitrate pour VOTRE stream, n’oubliez pas de prendre en compte tout ce qui peut influencer le bitrate et qu’on a détaillé dans cette vidéo, et gardez aussi toujours à l’esprit que, d’une manière générale, plus vous allez vouloir monter la qualité vidéo de votre stream, plus il faudra de puissance et donc un PC performant.

Si vous avez des questions supplémentaires, je vous invite à venir me les poser dès que je suis en live sur Twitch, les lundi, mercredi et vendredi soirs, on se fait régulièrement des sessions Just Chatting, c’est fait pour ça. Et pour les questions plus techniques, n’hésitez pas à rejoindre le serveur Discord Zero Absolu Gaming, lisez bien les règles pour déverrouiller l’accès aux salons d’aide et fera le max pour vous répondre.
Sur ce, on se retrouve très vite pour une prochaine vidéo et d’ici-là… bon stream !