Streamer, c’est un métier, et si certains arrivent à en vivre, d’autres n’en tirent que des faibles revenus. Eh bien dans cette vidéo, je vais vous montrer comment diversifier vos sources de revenus, ce qui fera un peu plus de rentrées d’argent pour les petits streamers, et ce qui permettra aux streamers plus importants de limiter leur dépendance aux revenus Twitch, ce qui peut entraîner parfois, comme pour n’importe quel métier où on est à son compte, une certaine forme de précarité. C’est parti.

La diversité est une richesse

Hello YouTube, c’est Tom, votre streamer préféré.
Cette vidéo sera donc organisée en deux parties, avec une première partie qui servira de bilan à la situation actuelle, et une seconde partie sur les différents types de revenus supplémentaires que vous allez pouvoir générer. Mais avant ça, rapidement, je vais gentiment remercier le sponsor de cette vidéo qui est Own3d.

Ow3nd.tv c’est LE site pour tout ce qui est overlays, alertes de stream, mais on trouve aussi des bannières, des avatars, des panneaux de chaîne Twitch. Vous pouvez tout acheter séparément mais vous avez aussi des packs complets prêts à l’emploi, la plupart du temps ils sont modulables ça veut dire que si votre pote achète le même pack que vous, vous pourrez quand même vous démarquer entre vous. Si vous réalisez vos achats sur Own3d.tv en passant par mon lien affilié, je toucherai une petite commission, et en prime, avec le code « TOMTOM » vous aurez 50 % de réduction sur toute la boutique ! N’attendez plus, achetez sur Own3d.tv !

Variabilité des revenus Twitch

Donc y va ! Et sans rentrer dans le détail à nouveau, on sait qu’on peut monétiser notre contenu sur Twitch dès lors qu’on devient affilié, que ce soit avec les abonnements, les bits, les dons, les pubs, etc. Mais on sait aussi que les abonnements sont bien souvent la principale source de revenus d’un streamer sur Twitch. Et c’est là le fond du problème, car vous l’aurez sans doute constaté si vous êtes vous-mêmes streamer, mais les revenus Twitch ce n’est pas comme un salaire, ce n’est pas fixe. Il y a des mois qui sont meilleurs que d’autres. Ça c’est si on est optimiste. Si on voit le verre à moitié vide, on peut aussi se dire qu’il y a des mois qui sont moins bons que d’autres, et c’est ça qui fait peur. Ce côté variable sur lequel on a finalement assez peu d’emprise, ça peut être une source de précarité.

Mais ce n’est pas tout. Imaginez, vous partez en vacances 2 semaines, vous ne streamez plus, vous avez les quelques resub automatiques qui vous feront une petite rentrée d’argent, mais la plupart du temps les gens attendent que le streamer soit en live pour resub. Ça permet d’avoir l’alerte, c’est plus sympa. Donc voilà déjà une des raisons pour lesquelles les streamers ne partent pas souvent en vacances, ce n’est pas la seule évidemment, mais ils ont peur de ne plus gagner d’argent puisqu’ils ne seront pas en live ! Et quelque part cette peur est justifiée et s’explique aussi par cette fameuse dépendance aux revenus Twitch.

Baisse des revenus Twitch incoming ?

Pourquoi je vous parle de ça ? Eh bien vous avez peut-être entendu que Twitch allait baisser le prix des abonnements d’ici quelques semaines, j’en ai parlé dans une vidéo précédente où j’exposais en détail ce que ça allait potentiellement entraîner et même le plan d’aide prévu par Twitch pour aider les streamers qui toucheront moins. On n’a pas encore le tarif exact pour la France, mais on va faire une supposition. Admettons que Twitch décide, au lieu des 4,99 € actuels, de baisser le tarif des Subs à 4,49 € comme c’est déjà le cas pour la Polynésie française. Clairement, une baisse de 50 centimes n’incitera pas du tout les gens à s’abonner plus facilement à une chaîne Twitch, ça je pense qu’on est tous d’accord là-dessus. En revanche, une chose est sûre, c’est que vos revenus en tant que streamers baisseront de… 50 centimes sur 5 euros, je pose 5 et je retiens 10… eh oui, une baisse de revenus de 10 % !

Diversifier ses revenus

Bref, si on prend un peu de recul, on voit bien que plus ça va, plus cette dépendance vis-à-vis de Twitch devient inconfortable. Voilà pourquoi je vous conseille de diversifier vos sources de revenus. Alors il y aura toujours des revenus actifs, comme ceux liés directement au streaming par exemple, mais il y a aussi possibilité de générer des revenus passifs, comme l’affiliation.

Affiliation

Principale méthode pour varier ses revenus. Beaucoup considèrent l’affiliation comme étant un peu « sale » ou pas « pro ». Je pars du principe que si c’est bien fait et en rapport avec votre contenu, c’est une source de revenus qu’il ne faut absolument pas négliger. Bien sûr, si je vous propose un lien affilié qui vous renvoie vers Sephora, ça n’aurait pas de sens. Mais des liens affiliés vers Amazon, quand on est streamer, ça tombe presque sous le sens !
C’est encore mieux si vous utilisez un produit, comme ça vous pouvez le recommander et rediriger les gens vers Amazon avec vos liens. C’est ce que je fais quand je sors une vidéo de test sur un produit, comme les 10 micros à moins de 60 euros que j’ai comparés dernièrement, chaque micro dispose de son lien affilié, et toutes les personnes qui cliquent sur ces liens peuvent potentiellement me rapporter une petite commission. Mis bout à bout, ces petites commissions peuvent me rapporter quelques centaines d’euros par mois.
Donc si vous êtes streamer, vous utilisez du matériel, une caméra, un micro, un Stream Deck, eh bien en rejoignant le programme partenaire Amazon, quand un viewer vous demande des infos sur votre matos, vous pouvez le rediriger vers une fiche produit via votre lien affilié. Rejoindre le programme partenaire Amazon est gratuit, pensez simplement à bien indiquer que les liens sont affiliés.

Mais l’affiliation ne s’arrête pas à Amazon, par exemple en ce qui me concerne, j’ai aussi un lien affilié Own3d qui, pour le coup est particulièrement adapté à mon contenu. J’avais même rejoint ce programme d’affiliation avant de signer un contrat de sponsoring avec eux, et je gagnais déjà quelques dizaines d’euros grâce à ça l’an dernier. Aujourd’hui, c’est quelques centaines d’euros supplémentaires qui sont générés chaque mois grâce à votre soutien.

Vous pouvez aussi regarder du côté des marques de matériel comme Corsair qui a un programme affilié, ou 5euros pour les micro-services… Bref, l’affiliation, c’est clairement un créneau à explorer. Pouce bleu si vous êtes d’accord avec ça.

Sponsoring

Ensuite on a le sponsoring. Alors là en général il faut quand même une petite base pour pouvoir prétendre au sponsoring, mais dites-vous bien que rien n’est joué d’avance. Quand Own3d m’a contacté pour sponsoriser quelques unes de mes vidéos YouTube, j’avais à peine 4000 abonnés. Et si vous trouvez que 4000 abonnés c’est beaucoup, oui et non, il m’a fallu 9 mois et beaucoup de travail pour atteindre ce nombre, certes, mais au final je me suis impliqué à fond et j’ai fait de YouTube mon activité principale. On n’a rien sans rien.
Bref, si vous êtes déjà en place avec des stats suffisamment intéressantes pour vous donner du crédit, le sponsoring peut-être une idée à considérer. Mais dans tous les cas ça sera à vous d’aller démarcher les sponsors, n’attendez pas que ça vous tombe tout cuit dans les bras, ça marche rarement dans ce sens. Si vous êtes streamer, regardez ce qui se fait au niveau des opé spé, renseignez-vous, contactez les marques qui font ce genre d’opé, proposez un projet en mettant en avant vos chiffres et vos prévisions. N’attendez pas les offres du bounty board de Twitch, c’est trop aléatoire. Prenez l’initiative !

Et si vous n’avez pas encore une grosse base d’audience ou que vous êtes un « petit » streamer, vous pouvez également envisager le micro-sponsoring, j’ai fait une vidéo là-dessus et certains d’entre vous ont par ailleurs testé le système d’InStreamly et ont déjà gagné quelques euros. Moi y compris, j’ai récupéré quelques dizaines d’euros en quelques streams.

Merchandising

Autre source de revenus possible : le merchandising. Et là vous vous dites que c’est pareil, qui va vouloir acheter le T-Shirt avec le logo d’Enzo-du-92 ? En fait, là aussi on peut voir la chose de deux façons différentes.
Si vous avez déjà une audience fidèle et solide, lancer un produit de merchandising (T-Shirt, casquette, paire de tongs…) vous fera un petit bonus sur du très court terme, à l’ouverture de votre boutique, et de temps en temps vous vendrez sans doute quelques produits. Donc là évidemment, même si n’importe qui peut ouvrir une boutique facilement via Streamlabs ou StreamElements, tout le monde ne vendra pas son merch en un claquement de doigts.
Mais une autre solution serait de réaliser des articles uniques, pas juste avec votre logo ou votre tête, mais des montages rigolos ou des punchlines par exemple. Exemple : qui n’aurait pas envie d’acheter ce magnifique T-Shirt parodique de Red Dead Redemption ? Bref, soyez créatifs, comme d’habitude !

Vendre un produit ou un service

On a déjà vu des streamers ou des streameuses écrire des livres, et même si l’écriture n’est pas forcément à la portée de tout le monde, pour ceux que ça intéresserait il est désormais relativement facile de publier un bouquin. Ça peut se faire au format de livre électronique, mis en vente sur Amazon ou ailleurs. Et le livre n’est évidemment qu’un exemple de ce que vous pouvez vendre, mais vous pouvez tout à fait mettre à profit vos talents créatifs pour d’autres choses, comme on l’a vu pour le merchandising.
 
Et là on enchaîne avec les services. Imaginez, vous êtes streamer, vous faites vos overlays vous-mêmes parce que vous avez acquis des connaissances en design étant donné que vous ne faites pas QUE streamer, alors qu’est-ce qui vous empêche de vendre vos services et de faire des overlays pour les autres ? Aujourd’hui c’est très simple, vous pouvez vous inscrire sur une plateforme comme 5euros.com et commencer à vendre vos services en quelques minutes ! Alors non, ce n’est pas un revenu passif, ça serait trop beau, mais c’est une suggestion. Idem si vous êtes doués en montage vidéo ou que vous êtes un peu malins, vous pouvez proposer vos services de montage aux autres pour réaliser leurs bests of !
 
Alors évidemment, sans connaissances préalables, cette solution pour diversifier vos revenus tombe un peu à l’eau. Mais dites-vous bien qu’un service, c’est très vaste. Ce qui fonctionne bien par exemple, c’est le coaching. Vous n’imaginez pas à quel point les gens ont besoin de lignes directrices et de soutien pour faire avancer leurs projets. J’en veux pour preuve, le nombre toujours croissant de membres sur le Discord communautaire Zero Absolu Gaming, vous êtes déjà plus de 2500 à l’avoir rejoint, et la plupart du temps c’est pour y trouver de l’aide en rapport avec le streaming. D’ailleurs je vais probablement lancer mon propre service de support et de coaching personnel, j’ai tellement de demandes… Hein ? Mais non je l’ai pas dit.

Financement participatif

Enfin, on va parler du financement participatif vite fait. Car même s’il est difficile d’avoir de l’exposition sur des sites comme Tipeee ou Patreon, ouvrir une page ne coûte rien. Vous pouvez y détailler votre projet, ce que vous faites, ce que vous comptez faire, et si ça plaît aux gens, ils pourront éventuellement vous soutenir via cette plateforme !
Je ne vais pas m’étendre sur ce sujet car en général les streamers ne pensent pas forcément à ce genre de méthodes, mais on y trouve malgré tout des streamers connus qui, en plus de monétiser leur contenu sur Twitch, YouTube et ailleurs, utilisent ce système et peuvent ainsi récolter quelques deniers supplémentaires.

Résumé et conseil important

Donc voilà quelques pistes pour diversifier vos revenus.
Si je résume, pour les anciens streamers : diversifier vos sources de revenus permet limiter votre dépendance à un seul et unique système, en l’occurrence Twitch.
Et pour les nouveaux streamers : diversifier vos revenus vous permettra de gagner davantage en, justement, multipliant les sources. Car même si les sommes ne font pas forcément rêver quand on les prend de façon isolée, mais mises bout à bout, on peut arriver à des gains qui sont loin d’être ridicules, et parfois on est dans des situations où chaque centime compte.

Dans tous les cas, faites-moi plaisir : ne vous faites jamais payer en visibilité. Vous en croiserez souvent, des filous ou des boîtes peu scrupuleuses qui vous proposeront un peu d’exposition en échange de streamer leur jeu ou d’utiliser leurs produits. La visibilité, ça ne remplit pas l’assiette. Donc exposez clairement quels sont vos tarifs pour tel type de contenu, soyez fermes, ne craquez pas !
Sur ce, c’est la fin de cette vidéo, n’oubliez pas le pouce, l’abonnement, la cloche, le commentaire, on se retrouve très vite pour la prochaine et d’ici-là… bon stream !

Crédit miniature : https://twitter.com/maciafava1