Le PIRE Matériel Pour Streamer ? Défi du 1er Avril

0
73

C’est parti.

Ceci n’est pas une blague

Hello YouTube, c’est Tom, j’espère que vous allez bien !
Alors aujourd’hui est un jour un peu spécial, nous sommes le 1er avril et ce qui aurait dû être une blague va finalement se transformer en vidéo très sérieuse. En février dernier, je me suis demandé quel serait le budget minimum pour streamer si je devais acheter une webcam, un micro et une carte d’acquisition pour ma console. Bon en fait si je veux que ça ne me coûte rien, je peux streamer directement depuis ma console ou de mon PC, sans webcam, sans micro… mais bon, si je devais m’équiper, combien ça me coûterait ?
Du coup je suis allé acheter le matos le moins cher possible sur Amazon, ça a mis du temps à arriver mais j’ai finalement récupéré une webcam à 9 €, un micro à 3 € et une carte de capture à 7 €. J’aurais même pu utiliser le micro de la webcam, mais bon, coût total de l’opération : environ 20 balles. Est-ce que je peux faire un stream propre pour 20 balles ? C’est le défi que je me suis lancé, donc je vais essayer d’utiliser toutes les connaissances que j’ai acquises pour régler la webcam, pour régler le micro et pour capturer mon PC ou ma console. Et bien sûr je ferai un test en simulation de live sur pour voir à quoi ça ressemble. Juste une simulation en enregistrant avec les mêmes paramètres que j’utiliserais si je devais streamer. Et pour les vrais streams, vous pouvez venir voir à quoi ça ressemble sur ma chaîne les lundi, mercredi et vendredi soirs, sur Twitch, la commu vous accueille toujours avec plaisir.

La pire webcam

C’est une webcam qui sort du 480p à 30 fps, elle coûte donc environ 9 euros.
Elle est reconnue toute de suite par Windows et sur OBS, aucun problème de ce côté, donc je vais juste essayer de la rendre un peu plus agréable.
D’abord un peu de lumière : deux soft box face à moi, à droite et à gauche, un petit ring light sur ma gauche pour la forme, les lumières du fond pour ajouter un peu de couleur et de chaleur. On avance.
Ensuite, un petit filtre de corrections colorimétriques : gamma, luminosité, contraste, saturation, décalage de teinte, je règle tout ça comme je peux et au final j’obtiens un résultat pas trop mauvais pour cam à 9 euros.
Le cadrage me convient, ce n’est pas du format 16/9 mais peu importe, donc pas de rognage du cadre.
Histoire que ça passe encore mieux, je vais ajouter un shader pour faire les coins arrondis et ajouter une bordure sur ma webcam.
Enfin je redimensionne, je place la cam sur mon écran et on peut passer à la suite.

Le pire micro

En ce qui concerne le micro, c’est un micro USB omnidirectionnel qui coûte donc… 3 euros. Eh oui, 3 euros. Je ne m’attends vraiment pas à un miracle, mais on va essayer de voir ce qu’on peut faire.
Donc je branche, je teste vite fait, pas de son… En fait, il a fallu que j’augmente manuellement les niveaux sur Windows pour qu’il fonctionne, c’est assez curieux, mais voilà comment il sonne sans traitement.
Voici le test d’un micro à 3 euros, sans traitement, et vive le 1er avril.
On va essayer d’améliorer un peu ça, donc avec des filtres : suppression de bruit, compresseur, ensuite j’ajoute un petit égaliseur, pour voir si on peut essayer d’améliorer un peu le rendu, et après plusieurs tests, voilà le résultat que j’obtiens.
Ceci n’est pas le test audio d’un micro à deux balles, c’est le test audio d’un micro à 3 balles…
Alors évidemment comme il est posé sur mon bureau, il faudra faire attention à ne pas taper sur le bureau et bon, avec le clavier mécanique ça va être compliqué d’avoir un résultat propre, mais si je joue au pad, à priori ça peut le faire. Et encore, avec le filtre de réduction de bruit RNNoise d’OBS, ça passe plutôt bien.
Franchement, faites écouter ça à n’importe qui, si la personne arrive à trouver le prix du micro, alors là chapeau.

La pire carte d’acquisition

Achetée pour environ 7 €, elle est en théorie capable de recevoir une entrée en 4K à 30 fps ou en 1080p à 60 fps. Ça tombe bien, vu que je compte capturer en 1080p60.
Donc je branche la carte, je branche ensuite mon câble HDMI en provenance de ma console (ou de mon PC de jeu si j’ai un 2e PC).
Niveau branchement, ça fonctionne tout de suite, pas de problème de compatibilité, j’arrive à capturer ma PS4 sans aucun souci. En revanche pas de son tout de suite, contrairement au Camlink, il a donc fallu que je force l’audio personnalisé dans les paramètres de la source.
Du coup je lance un jeu pour voir, toujours aucun problème, l’image est propre, et en comparaison avec un Camlink à 130 euros, voilà ce que ça donne…

capture cheap

Carte de capture à 7 euros

capture camlink

Elgato Camlink à 130 €

Petite différence au niveau des couleurs qui sont un peu plus « flashy » avec la carte à 7 euros. En revanche c’est sur le frame rate que ça coince un peu, car clairement on n’a pas les 60 fps annoncées alors que sur le Camlink on les a bel et bien, ça saute aux yeux.
Du coup pour capturer une source à 30 fps ça peut quand même le faire, mais pas de 60 fps ici.

Attention aux cartes de capture

Alors attention pour ceux qui seraient tentés d’utiliser un genre de Camlink à la place d’une carte d’acquisition plus traditionnelle comme une HD60S, par exemple. Sur une HD60S, vous avez une sortie USB vers votre PC pour la capture, et une sortie HDMI vers votre écran de jeu. La fonctionnalité passthrough permet du coup de jouer sur votre écran de jeu sans latence.
En revanche, si vous utilisez un genre de Camlink pour capturer votre console, vous n’aurez que la sortie USB et donc que la capture, vous n’aurez pas de retour sur un autre écran, et sans le passthrough vous aurez peut-être un peu de latence si vous comptez jouer sur votre retour OBS, par exemple. Sachant qu’on peut mettre l’aperçu d’OBS en plein écran, au cas où vous ne le sauriez pas déjà. La solution pour contourner ce problème serait d’utiliser un splitter HDMI, qui serait branché à la sortie de la console et qui enverrait un câble HDMI vers le Camlink, et un second câble HDMI vers votre écran de jeu. C’est exactement le matériel que j’ai et je vous confirme que ça fonctionne très bien.

Résultat en stream

Du coup, une fois qu’on a tout réglé, webcam, micro, capture… on peut lancer le stream !
Alors oui la caméra est perfectible, oui le micro n’est pas au top du top, mais pour 20 balles au total, je m’attendais à vraiment pire. Et ce qui devait être une bonne grosse vanne finit par être une vidéo très sérieuse qui montre que, en partant d’un matériel supposé être ultra bas de gamme, on arrive à faire un stream… plutôt potable ! A fortiori pour un stream en 720p à 30 fps, qui est l’exemple que je vous ai montré juste avant et pour info j’avais réglé le bitrate à 6000 kbps, ce qui est même un peu trop, on peut tout à fait baisser vers 3500 kbps, ce qui ferait un stream parfaitement adapté à un affilié sans le transcodage sur Twitch.

L’avis de l’expert

Et donc voilà pour le test de ce matériel le moins cher possible. Alors le résultat a beau être correct, je ne vous conseille pas malgré tout d’investir dans ce genre de matériel. La raison principale c’est que je ne suis pas en mesure de vous dire si ça tiendra le coup sur la durée, il aurait fallu que je teste quotidiennement le matériel pendant des semaines voire des mois, ça aurait été très compliqué. D’autre part part, on peut quand même obtenir un peu plus de qualité avec du matériel d’entrée de gamme. Pour la webcam, une Aukey 1080p à 40 € ça fait le job et au moins vous pourrez mettre la cam en plein écran sur OBS. Pour le micro, un Bird UM1 à 50 balles sonnera malgré tout bien mieux que cette petite chose à 3 euros. Pour la capture, ça se discute, mais là encore je n’ai aucun recul sur la longévité d’une carte de ce genre, donc même si ça fonctionne, c’est quand même compliqué à recommander. D’autant que le frame rate n’atteint pas réellement le sacro-saint 60 fps. Donc pour streamer une Switch à la limite pourquoi pas !

 

Bref, les meilleures blagues étant les plus courtes, on va s’arrêter là. Si cette vidéo vous a plu, n’hésitez pas à laisser un petit pouce bleu, vous pouvez aussi vous abonner à la chaîne et activer la cloche. Vous pouvez me retrouver en live sur Twitch régulièrement, lien de ma chaîne en description, et si vous avez des questions techniques concernant le streaming, n’hésitez pas à rejoindre le Discord communautaire Zero Absolu Gaming, LE serveur d’aide pour les streamers qui ont des questions techniques ou qui veulent simplement discuter autour du streaming.
Sur ce, c’est la fin de cette vidéo, on se retrouve très vite pour la prochaine et d’ici-là… bon stream !